Entrepreneuriat vert : Les porteurs de projets haïtiens à l’école camerounaise

par | Mar 10, 2022 | Développement durable, Success story | 0 commentaires

Les porteurs de projets haïtiens à l’école camerounaise

Sollicité par l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (Ifdd), organe subsidiaire de l’OIF, le cabinet Bellomar Learning Limited a édifié ces derniers sur le développement d’actions entrepreneuriales respectueuses de l’environnement.

Jean Pépin Ndjo

Améliorer l’employabilité des jeunes haïtiens au travers de l’appui à l’entrepreneuriat respectueux de l’environnement. Tel a été l’objectif général visé par le projet de mentorat de 2 mois destiné à ces derniers qui vient de s’achever. Initié par l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (Ifdd), organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), et implémenté sur le terrain par le prestataire camerounais Bellomar learning, il vise de façon spécifique, à améliorer les capacités de la jeunesse haïtienne afin de lui permettre de jouer un rôle accru en faveur d’une croissance inclusive, durable et résiliente aux changements climatiques et aux catastrophes naturelles. En outre, le projet entend soutenir un écosystème favorable et inclusif pour la formation professionnelle et l’action citoyen en Haïti dans le secteur de l’environnement et du développement durable, l’accessibilité sociale et financière pour des milliers de jeunes haïtiens aux dispositifs et ressources éducatives pour favoriser leur insertion professionnelle, ainsi que la dotation de moyens matériels et financiers nécessaires pour le renforcement des organisations de jeunes et l’émergence de projets adaptés et innovants en faveur du développement durable et le soutien à l’éducation populaire. « Il s’agit non seulement d’améliorer les connaissances et les aptitudes en développement des affaires en lien avec la protection de l’environnement et le développement durable, mais également d’accéder de façon privilégiée aux experts et aux entreprises œuvrant dans le développement durable grâce à du mentorat et un accompagnement personnalisé. A cela s’ajoute l’intégration des meilleures pratiques de création d’entreprises viables dans les projets en gestation, le partage des opportunités pertinentes tout en favorisant les collaborations professionnelles afin de soutenir le développement optimal des entreprises vertes de jeunes », explique Martial Gervais Bella Oden, responsable de Bellomar Learning et mentor.

Les appréciations des bénéficiaires

31 projets d’entreprises ont bénéficié du mentorat de la firme camerounaise sur les 92 retenus. Les 61 autres projets ayant été incubés par les structures ivoirienne et burkinabé. Les 31 projets incubés par les camerounais portent notamment sur l’agriculture, la pisciculture, l’agroalimentaire, les technologies numériques, la chimie ainsi que la gestion et la valorisation des déchets. Les bénéficiaires ne tarissent pas d’éloges vis-à-vis de l’initiative. « Déjà un grand merci à toute l’équipe de Bellomar learning LTD. Cette formation est très importante. Elle nous aide à être de bons entrepreneurs. Notre souhait est que cela puisse continuer », se réjouit JersonVixama dont le projet porte sur la pisciculture, l’agriculture et l’agroalimentaire. Son compatriote Sévère Grégory dont le projet est quasi similaire au sien dit avoir beaucoup appris de la formation. « Cela m’a permis de me reconsidérer et de donner le mieux de moi-même afin de saisir toutes les opportunités qui se présentent. Car, le succès est une affaire de bravoure, de pertinence et de grande volonté canalisé par des objectifs profonds », a-t-il déclaré. Pierre Luckenson, un autre bénéficiaire dont le projet porte sur la gestion des déchets a retenu que pour être un bon entrepreneur, « il faut être optimiste et profiter de toutes les opportunités. Aussi,  il faut mettre au moins 80% de ta magnifique et 20% de ta compétence, tout en acceptant les critiques et en ayant toujours le désir et la conviction d’explorer », a-t-il indiqué. Christopher Moïse pour sa part, a désormais une vision plus large de l’entrepreneuriat et du comportement d’un entrepreneur et de l’état d’esprit de ce dernier. « Il doit être optimiste, rempli de fougue et surtout pragmatique », a-t-il retenu.

Méthodologie d’intervention

La formation d’entrepreneurs haïtiens s’est voulue pratique et centrée sur l’intégration professionnelle et l’entrepreneuriat vert. Elle a misé sur le développement de relations interpersonnelles, d’échanges et d’apprentissages mutuels entre les mentors et les entrepreneurs. Toute chose qui a permis l’atteinte d’objectifs préalablement fixés par le projet et du rêve de création d’entreprises de jeunes entrepreneurs haïtiens.

0 0 votes
Évaluation de l'article

Joindre notre accadémie

Notre centre virtuelle offre divers services ou produits qui certainement apporteront un plus dans votre vie….

Il convient de faire une visite, questions d’en savoir plus et souscrire à au moins un afin d’en faire partir de l’aventure.

By Gervais Martial

Expert en entrepreneuriat technologique avec plus de 17 années d’expériences en Afrique francophone.

Des articles semblables

0 Comments

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires