Une entreprise qui se passionne à la fabrication du savon

Une entreprise qui se passionne à la fabrication du savon
La Startup  s’emploie aussi dans le conditionnement et vente des caramels de cacao au miel,  huile de piment naturel et du beurre de cacao. Un succès qui ne se dément pas.   Créée en février 2014, à l’initiative de  Jean Aimé Wokhui, Biocharis est une jeune entreprise  qui s’exerce dans la fabrication des caramels de cacao au miel, encore appelé « cocoa crunch ». Elle fait aussi dans la confection des  huiles de piment naturel,  conditionnement et distribution du savon noir venant du Maroc et du beurre de cacao. Toutefois, le produit qui l’a révélé au grand public  est « Doulous », savon de toilette fabriqué à base de plusieurs ingrédients naturels et sans additifs. Il s’agit  du  beurre de cacao,    d’agile verte, eau déminéralisée, solution de soude, huile de palme raffinée, huile de palmiste et miel. Au vu du process, le façonnage de ce « savon naturel » nécessite beaucoup de  concentration et  d’un savoir-faire avéré. Ainsi, après l’achat de la matière première auprès des fournisseurs,   les savonniers  l’acheminent vers la structure de production située au lieu-dit Grand moulin à Douala. Ici,  le patron des lieux dispose d’une  forte équipe  constituée de six personnes rompues à la tâche.  Alors que le premier groupe  vérifie la  quantité et la qualité des composantes achetées, le second a la délicate mission  de préparer de  l’eau distillée.   Une fois  la solution de soude préparée à l’issue d’environ 5 heures d’attentes, le laborantin  tamise l’argile verte,  mesure le grammage  des autres constituants que sont le  miel, le beurre de cacao et l’huile d’amande douce. « En saponification à froid,  la formulation est tellement sensible qu’un seul élément peut  foutre la production en l’air », prévient un employé. La prochaine étape tout aussi difficile,  consiste  à malaxer toutes les composantes (en fonction de la durée de la saponification)  jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. Lequel sera ensuite  mis dans une dizaine de moules conçues en bois puis démoulé après 10 heures d’horloge. Après avoir laissé la substance se refroidir,  observe-t-on, Jean Aimé Wokhui et ses collaborateurs  étalent de produit sur une table de découpe dont la valeur marchande est estimée à 65 000 FCFA. La capacité de production de l’usine  est évaluée à  50 kg  de savons, soit 500 morceaux par semaine pour un coût de production chiffré à 130 000 FCFA, estime le patron de la Startup. Sur le marché, la commercialisation des savons de marque « Doulous » se déroule sans encombre.  Hebdomadairement, Biocharis SARL vend en moyenne 300 savons en raison de 1 000 FCFA par morceau de 125 grammes. Une performance financière qui ne satisfait pas  encore le promoteur au regard  des  efforts, des partenariats noués avec  des pharmacies,  des magasins, des hôtels et des opportunités du marché. « Nous ne couvrons actuellement que la seule ville de Douala ; nous espérons qu’avec le temps on s’attaquera aux autres grandes villes et pourquoi pas les pays de la sous-région Cémac », ambitionne Jean Aimé Wokhui. Cependant pour que ce rêve se concrétise, il faudra trouver de l’argent d’autant que,  la structure fait face à l’épineux problème de financement des PME locales.   Né à Douala en 1984 dans une famille de six enfants, Jean Aimé Wokhui  est originaire du Haut Nkam dans l’Ouest Cameroun. Il  passe une enfance très difficile avec en prime un père qui n’a jamais connu. Martial Oden Bella, Expert en saponification, consultant et entrepreneur, est celui qui l’a mis le pied à l’étrier. Christian Happi  

2 thoughts on “Une entreprise qui se passionne à la fabrication du savon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *