Déploiement: Bellomar Learning à la conquête du Sénégal

Déploiement: Bellomar Learning à la conquête du Sénégal

La plateforme de formation en ligne a signé le 22 juin dernier un contrat de représentation dans le pays de la Téranga avec une ONG de promotion de l’entrepreneuriat féminin.

Bellomar Learning poursuit son déploiement à travers l’Afrique. Après  la Côte d’Ivoire le 15 avril dernier, la plateforme web multifonctionnel de formation ouvre une représentation au Sénégal. C’est l’objectif visé par le  contrat de représentation  signé le 22 juin 2019 à Douala, entre Bella Oden Gervais Martial gérant de Bellomar Learning et Banding GASSAMA président de Cause Première, une ONG de promotion de l’entrepreneuriat féminin et jeune  basée à Ziguinchor au Sénégal. « Les parties ont exprimé leur volonté commune d’instaurer un contrat de partenariat et d’exclusivité. Elles ont souhaitées formaliser leur relation contractuelle afin de bénéficier mutuellement d’un cadre clair et sécurisant, propice au développement de l’entrepreneuriat jeune et féminin au Sénégal », peut-on lire dans ledit document. 

Grâce à  ce partenariat, l’ONG peut désormais distribuer à titre exclusif des produits et services de Bellomar Learning dans le pays de la Téranga.  Mieux, elle assurera une commercialisation des produits et services conforme aux standards de qualité et à la politique commerciale du fournisseur, en respectant les règles en vigueur dans le territoire. Il s’efforcera de promouvoir les produits dans le territoire et de développer leurs ventes. 

De son coté, Bellomar Learning le fournisseur s’engage à satisfaire ses obligations en matière de sécurité, de garantie et de qualité des produits et services. Notamment en assurant une veille quant aux risques que les produits peuvent présenter, ainsi qu’un suivi de ces Produits et en signalant sans délai les risques dont il pourrait avoir connaissance.  De même le fournisseur communiquera au représentant toutes les informations et tous les contenus utiles à la promotion et à la commercialisation des Produits et services, tels les textes, les logos, les images, les vidéos. 

Le contrat a une durée déterminée d’un an et sera renouvelé tacitement pour une ou plusieurs périodes successives d’une durée d’un an. Sauf à ce qu’une partie notifie à l’autre partie, sa volonté de ne pas renouveler le contrat, au moins un mois avant le terme contractuel.

Christian Happi

Entrepreneuriat vert: Un candidat du MOOC se lance dans fabrication des  pavés en plastiques

Entrepreneuriat vert: Un candidat du MOOC se lance dans fabrication des pavés en plastiques

Cette initiative d’Ababacar Thiam, un Sénégalais CEO of SEN Or’Dur, vise à réduire la prolifération des déchets plastiques dans les rues du Sénégal.

Les candidats inscrits à la seconde édition du MOOC collecte et commercialisation des déchets plastiques ne sont pas restés les bras croisés  après leur formation. Certains ont décidé de mettre à profit l’expertise acquise à Bellomar Learning en se lançant dans divers projets. C’est le cas par exemple de Ababacar Thiam, CEO of SEN Or’Dur, une startup sénégalaise évoluant dans la gestion des déchets. Dans les tous prochains jours,  il va mettre  en place, une unité de fabrication des  pavés en plastiques. Des tests de production sont actuellement en cours.  Durant sa formation, «  j’ai compris davantage que c’est une problématique qui dépasse nos frontières et qu’il y’a beaucoup de choses à faire. », témoigne-t-il.

La fabrique sera basée à Dakar, la capitale sénégalaise et doit employer au minimum cinq personne, tous des employés SEN Or’Dur. La matière première provient de la collecte des déchets plastiques. «  Pollution, conséquences sur l’environnement, santé publique, etc. l’impact des déchets plastiques n’est plus à démontrer. Cette pollution implique également  des coûts énormes pour les contribuables et le gouvernement qui doivent nettoyer  ces déchets hors des rues et des plages pour protéger la santé publique. La valorisation des déchets plastiques commence par une bonne collecte, se poursuit par un recyclage », explique le jeune entrepreneur et acteur de développement.

 Ababacar Thiam a fait des études en entrepreneuriat avec Tony Elumelu Entrepreneurship Program (TEEP) et en Business  et Entrepreneurship  avec YALI. Il vient  également d’être retenu à un programme de financement de DiafrikInvest qui ambitionne d’accélérer et d’accompagner la mobilisation des hauts talents, des entrepreneurs et des investisseurs de la diaspora pour dynamiser les relations d’affaires entre l’Europe, le Maroc, la Tunisie et le Sénégal et contribuer ainsi au développement économique. Le projet est cofinancé à 90% par l’union européenne pour un budget total de 2,2 millions €.

C.H.