Les jeunes se bousculent pour la collecte et vente des déchets plastiques

Les jeunes se bousculent pour la collecte et vente des déchets plastiques

Projet générateur de revenus

Les jeunes  se bousculent pour la collecte et commercialisation des déchets plastiques

 De plus en plus de jeunes  se forment dans la collecte et commercialisation des déchets plastiques. A titre d’exemple,  ils étaient 476 à preendre part la seconde édition du MOOC initié par Bellomar Learning.

Après le succès de la 1ère édition,  la seconde édition du MOOC sur « la collecte et commercialisation des déchets plastiques » s’est tenu du 18 février au 31 mars 2019. Pour cette édition,  initiée par  Bellomar Learning, on peut dire que le bilan est satisfaisant. Il y a eu 476 participants repartis en 29 nationalités, contre 832 à la première édition qui était gratuite.

62% des participants satisfaits

A l’issue de cette session, 62% des participants satisfaits à la fin. Certains comptent même se lancer dans la collecte des déchets plastiques. «  Ce MOOC m’a permis de me familiariser avec les différents types de plastique, de connaitre l’impact des déchets plastiques sur l’écosystème, d’évaluer la rentabilité d’une activité de recyclage des déchets plastiques et de rencontrer de personnes de divers pays travaillant dans la problématique et plus particulièrement deux mon pays le Niger ». A déclaré Mahamadou Bachir Bouzou, Nigérien.

C’est le même satisfecit chez Saloum Conde,  de la Guinée Conakry : « Ce MOOC m’as permise de mieux appréhender la notion des déchets plastiques et les types de plastiques, et grâce au document, ceci me permettra de valoriser les déchets en granulés dans un futur proche. Elle m’as aussi permis de savoir les entreprises qui font dans ce domaine au Cameroun ».

L’engouement des Camerounais

Selon le rapport de cette édition, dont nous avons eu copie,  la majorité des participants inscrits au MOOC étaient des Camerounais. Soit 243 personnes représentant les 51% de l’effectif total. Ces Camerounais proviennent beaucoup plus des villes de Douala (112) et Yaoundé (75).

 De même, le Cameroun, le Burkina Faso, la Cote d’Ivoire et le Gabon sont les pays qui ont le plus de diplômes a l’issus du MOOC. Le Cameroun étant en tête avec 66 diplômes sur les 106, apprend-on.

 Ce cours visait à renforcer les capacités des apprenants dans le domaine de la collecte et de la commercialisation des déchets plastiques. Il était également question de les familiariser avec les concepts clés de la problématique des déchets plastiques en milieu urbain. Aussi,  initier les participants aux techniques d’identification des différents types de déchets plastiques en perspective du recyclage…

Christian Happi

 

Développement durable:   Bientôt un MOOC sur les bonnes méthodes culturales face aux variations climatiques

Développement durable: Bientôt un MOOC sur les bonnes méthodes culturales face aux variations climatiques

Les cours, qui commencent le 1er juillet 2019 pour s’achever un mois plus tard, seront animés par le Centre  pour l’environnement, le partenariat et le développement local.

Soucieux de contribuer aux objectifs de développement durable  notamment ses points 1 et 13 qui portent sur la lutte contre la pauvreté et les changements climatiques, Bellomar Learning  lance pour la première fois, une formation en ligne-MOOC- sur l’agriculture paysanne et  les changements climatiques. Les cours, qui commencent le 1er juillet 2019 pour s’achever un mois plus tard, seront animés par le Centre  pour l’environnement, le partenariat et le développement local (CEPDEL). « Le MOOC a pour base l’étude  menée par le  CEPDEL sur le même thème », précise Gervais Martial Oden Bella, chargé de mettre les cours en ligne et par ailleurs initiateur du projet.

Le MOOC sur l’agriculture paysanne et changements climatiques vise entre autres : permettre au public cible à pouvoir comprendre et adopter des méthodes efficaces d’adaptation de l’agriculture paysanne et aux variations climatiques ; montrer comment les éléments variant  du climat impactent sur l’agriculture. Les apprenants pourront, au cours de leur apprentissage, également voir quelques pratiques locales d’adaptation des paysans aux variations climatiques ; apprécier les solutions appropriées pour une meilleure adaptation de l’agriculture aux variations climat, etc.

Pour vous inscrire il suffit de cliquer : https://www.bellomarlearning.com/campus et cliquer sur MOOC Agriculture et changement climatique .

Christian Happi

Formation en ligne sur les déchets plastiques:  Une expérience enrichissante pour Carlos Kwitcha

Formation en ligne sur les déchets plastiques: Une expérience enrichissante pour Carlos Kwitcha

 Au lendemain de sa formation, sur la collecte et la commercialisation des déchets plastiques, le jeune camerounais de 30 ans s’est directement mis à son propre compte. Ce qui augure un avenir meilleur.

« Le temps, c’est de l’argent ». Ce proverbe dBenjamin Franklin (1706 – 1790) pourrait s’appliquer aisément à Carlos Kwitcha, 30 ans, titulaire d’une capacité en droit. Au lendemain de sa formation, sur la collecte et la commercialisation des déchets plastiques, le jeune camerounais s’est directement mis à son propre compte. Et  espère  livrer dans les tous prochains jours sa première tonne malgré certaines difficultés. « Je suis à mon 6è jours de collecte et déjà 15000 bouteilles collectées soit l’équivalant de  25 000 FCFA », affirme-t-il.  

 

 Ce n’est pas hasard si Carlos Kwitcha vole aujourd’hui de ses propres ailes. Sa formation sur la plateforme Bellomar Learning a été d’une grande aide d’autant qu’il a appris beaucoup de chose entre autres : la différenciation des matières plastiques, le recyclage etc. Bien plus, « au terme de la formation mon opinion a beaucoup évoluée car je me trouve avec des connaissances dans la gestion des déchets plastiques que je n’avais pas auparavant », témoigne l’entrepreneur, admettant qu’avant cette formation, il n’en savait rien  concernant la problématique des déchets plastiques. 

Si le contenu des modules était intéressant, c’est surtout la méthodologie du travail qui l’a conquise davantage. « La durée du MOOC a permis d’assimiler les cours qui ont été fantastiques. Car l’on vous laisse le temps de bien lire puis une semaine après on évalue et parfois la date était prorogé j’ai trouvé cela génial », confie le célibataire.  Et poursuit : « c’est une première et grande expérience pour moi de suivre une formation en ligne comme campus numérique du Mooc ; je félicite et j’encourage le formateur et les enseignants pour cette initiative qui donne l’opportunité d’avoir une activité génératrice de revenus aux jeunes camerounais qui sont majoritairement sans emploi ».

CH

 

Collecte des déchets plastiques, une niche d’emplois

Collecte des déchets plastiques, une niche d’emplois

Une formation en ligne intitulée « commercialisation déchets plastiques » vient d’être mise sur pied par la plateforme Bellomar Learning afin  d’offrir aux personnes en chômage une opportunité d’emplois.

Se faire de l’argent en collectant des déchets plastiques qui jonchent nos rues. Voilà l’objectif de la formation à distance que  Bellomar Learning, une plateforme web multifonctionnelle de formation vient de mettre en ligne. Une opportunité réelle pour mener à bien un projet de collecte et de commercialisation de déchets plastiques pour des personnes en panne de projet de vie.

Ce cours, intitulé « commercialisation déchets plastiques », est gratuit et dure moins d’un mois. Il destiné à un large public dont les étudiants en cours de formation dans les filières en lien avec l’environnement, le développement durable, la qualité-Hygiène-Sécurité- Environnement, les personnes en panne de projet générateur de revenus et désireux de contribuer à la protection de l’environnement…  Toutes ces personnes vont non seulement sortir de l’oisiveté mais aussi, bénéficier du savoir-faire des experts du monde entier :Adeline Bossu, Enseignante en gestion des Systèmes d’information ; Lucien Valery Yoppa, Consultant en gestion des déchets ; Eric Colince Mengaptche, Directeur des Ets PROCIRE Cameroun (structure de communication visuelle)… « La question des déchets plastiques est un problème qui se pose tant au niveau local que global. En effet, leur production sans cesse croissante est l’un des traits caractéristiques de l’évolution de nos sociétés. Ces déchets se diversifient, s’amplifient à cause de la croissance démographique, de l’urbanisation non maitrisée, de la modernisation du mode de vie lié au développement industriel et de la technologie de consommation », explique Martial Oden Bella, formateur.

En effet, les entreprises de production des plastiques utilitaires (emballages, bouteilles et flacons), du textile, de l’agroalimentaire, et autres font face à un coût élevé de la matière première et leur rareté. Du coup, elles se tournent de plus en plus vers une matière première de seconde génération constituée de déchets plastiques. Ceci dans le but de réduire leurs coûts de production, créant de ce fait une opportunité d’affaire pour des personnes vivantes dans des endroits envahis d’immondices de plastiques et qui ont pour souci de gagner de l’argent en gardant leur milieu propre.

CH