L’optimisation de la production comme outil d’amélioration de la productivité des entreprises industrielles

Ecrit par groupebellomar

Le novembre 28, 2017

De nos jours l’optimisation des activités à non-valeur ajoutée, l’augmentation du chiffre d’affaire, la fiabilisation des procédés et méthodes sont des aspirations sans cesse croissante de la plupart des sociétés. Toutes fois l’optimisation via les données techniques  reste encore précaire dans la plupart des mentalités bien que ceux-ci constituent les données d’entrées de tout système de production. Dans cet article nous vous parlerons de l’apport ou de l’impact de la fiabilisation des gammes et nomenclatures sur toute la chaine de production. On entend par données techniques : tout élément participant à la production d’un produit ou encore l’ensemble des informations qui caractérisent la structure de production. Ceux-ci sont constitués des nomenclatures : qui décrivent de manière structurée comment est fabriqué un produit, c’est elle qui met en exergue les différents articles ou les composés semi-finis qui entrent dans la fabrication du produit, elle permet de savoir les différentes opérations nécessaires pour le produit. Les gammes : présente tous les éléments nécessaires pour usiner une pièce, elle permet de définir les cadences, le nombre d’opérateurs, la matière première etc. Il serait par conséquent utile de commencer le processus d’optimisation en faisant intervenir ces derniers.

Une industrie moderne et dynamique doit faire face à plusieurs défis, tels que maximiser la production, respecter la qualité du produit final et minimiser les coûts de matière et de consommation énergétique. Toutefois, en raison de l’évolution des exigences du marché qui se traduisent par une diversification des produits manufacturés, une réduction des délais de fabrication et une diminution des prix, il est indéniable que pour maîtriser ces contraintes, les données techniques s’avèrent indispensables pour confronter les différentes exigences du marché et les problèmes à résoudre. Toute fois l’atteinte de ces objectifs réside dans la fiabilisation de ces données d’entrées de production. Fiabiliser les données techniques consiste entre autre à faire une phase de collecte à travers laquelle les acteurs de la chaine détermines les références à ‘’problème’’, une fois celle-ci faite il est nécessaire de faire le set-up des machines et  implantation actuelle : elle nous permettra de savoir sur quel poste agir en fonction des références identifiées comme cause de notre non efficacité ou non efficience. En outre il est nécessaire d’intégrer tous mes maillons de la chaine de production dans le projet et de travailler en étroite relation avec les méthodes pour des mises  jour régulières. Fiabiliser les données techniques c’est aussi pouvoir  faire des fiches de suivis avec évaluation continu via des KPI (indicateurs clés de performance) selon les attentes de la direction de production ou de la vision stratégique de l’entreprise, ceux-ci nous permettront de pouvoir faire un bon rapport qualité prix avec ce qui est planifié et ce qui est réalisé.

La fiabilité des données techniques est un concept  dont le but  est de quantifier l’impact de la fiabilité des données techniques sur la rentabilité, ce concept est une nouvelle approche ‘’Lean’’ visant à optimiser les gaspillages et les activités à valeur non ajoutées de manière curatives dans la mesure où l’on agit sur la racine du problème et que l’on travaille sur les éléments indispensable de production.il sera nécessaire d’adopter cette nouvelle approche , en ce sens qu’elle vise à optimiser notre chiffre d’affaire sans investissement juste en utilisant et exploitant efficacement nos ressources.

 

Cet article a été rédigé par BEHANA Loetitia, ingénieur  en génie industriel et Master 2 en gestion de la production, logistique et achat Email : loetitia.behana@gmail.com/leatitia_behana@yahoo.fr.

Vous pourriez aussi aimer…

Agriculture: Comment cultiver le cacaoyer ?

Agriculture: Comment cultiver le cacaoyer ?

L’ouvrage « Production et transformation du cacao » livre les techniques d’une culture réussie. Extrait. Encore appelé « nourriture des dieux », le cacaoyer  est une plante tropicale cultivée pour ses fèves très appréciées pour son arôme et ses...

lire plus

14 Commentaires

  1. BEHANA Loetitia

    merci monsieur YOUSSEF le plaisir est le mien.vous avez été le début de mon inspiration à Lafarge.

    Réponse
  2. youssef

    bravo loetitia…tjrs structuree ds tes idees…bon courage

    Réponse
  3. Ernest Blondel KAKEU

    Tres bon article.
    Du courage

    Réponse
    • BEHANA Loetitia

      merci bien. le changement passera par la prise d’initiave

      Réponse
  4. Esperance Joelle Diei

    Très bon article et instructif tu as tous mes encouragements 🤗🙏🏻👏🏼 ma grande !

    Réponse
    • BEHANA Loetitia

      merci esperance.je suis ravis que ceci t’a produit effet attendu .

      Réponse
  5. Fernanda Ingrid MEGNI

    Très pertinent, simple et facile à comprendre pour un profane. Bravo Loetitia👏

    Réponse
    • BEHANA Loetitia

      merci bien.le changement ne passera que pas la prise initiative.

      Réponse
    • BEHANA Loetitia

      merci madame.

      Réponse
  6. Franck Yonkeu

    Tres interessant comme article Mlle Behana, j’aimerais savoir l’impact de la chaine sur loptimisation d’une production et quelles facteurs entre dans la rialisation de celui_ci.

    Réponse
    • BEHANA Loetitia

      merci monsieur Yonkeu .impact de la chaine agit sur l’optimisation de la production dans la mésure où en agissant sur la chaine (de l’approvisionnement à la commercialisation du produit) l’on réduire le risque d’aléas qui impactera les délais de production et facilitera l’ agilité dans la production d’où la satisfaire le client .
      les facteurs qui entrent dans sa réalisation sont: le respect des normes qualités; la mise et le respect des 5S ,la réduction de tous gaspillages de production( les déplacements,opérations surperflues etc..).

      Réponse
      • Franck Yonkeu

        Merci pour votre reponse tres satisfaisante mlle Behana,n’etant pas du domaine je me sens edifier par votre ample explication.

        Réponse
        • BEHANA Loetitia

          le plaisis a été le mien monsieur YONKEU.heureuse de savoir quel’effet attendu à été produit en vous.

          Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *