Les Laboratoires Phytorica, au service des plantes médicinales

Les Laboratoires Phytorica,  au service des plantes médicinales
Les laboratoires Phytorica, plus connu sur le nom de pharmacie santé et naturel, fabrique depuis plus d’une décennie des médicaments pour le bien-être des populations.

 
14 ans. C’est le nombre d’années que, Les laboratoires Phytorica, dirigé par  le Dr. Bertrand Sandjon et installé à  Bonapriso(Douala),   développe et met à disposition du grand public des médicaments. Mais  les produits qui ont fait sa notoriété sont « Médibène », un savon antipelliculaire fabriqué à base d’huile de palmiste et « Kamanu », une savonnette ralentissant l’apparition des rides et réduit les vergetures. Les remèdes du Laboratoire Phytorica, composés des gélules, sirop et poudre (phytothérapiques), des crèmes corporelles, lotions faciales, shampoings, bombes capillaires, huiles de massage (phytocosmétique), ont une visée thérapeutique, aromatique et cosmétique.  Ils sont fabriqués à base des plantes tropicales sauvages d’Afrique notamment des extraits de racines, feuilles, graines, écorces… C’est pourquoi, le  médecin parcourt la plupart du temps les forêts camerounaises pour soit rechercher  les substances naturelles, soit les acheter auprès des populations villageoises.
 
Les produits de  Phytorica ne sont pas à la portée du citoyen modeste.  A titre d’exemple, « nos produits sont chers à cause de la matière première qui est très coûteuse.  Pour fabriquer un savon à base de beurre de cacao par exemple, il faut acheter  le kg  qui vaut 15 000 FCFA voire 30 000 FCFA. Un sac de racines coûte entre 5 000 FCFA et 20 000 FCFA  mais nous allons cependant tout faire pour baisser les prix de nos produits », promet l’ethnobotaniste, non sans préciser que les formulations sont à plus de 95% naturelles. « Tous nos ingrédients ont eu des publications scientifiques post doctoraux », confie le pharmacien, avant d’ajouter que « nous voulons renforcer notre capacité de production et nos équipements afin de produire en grande quantité et baisser le prix de vente ».  
 
 
   En back office,  l’on peut constater que le laboratoire  est moderne et bien équipé pour des travaux de recherches et de production en phytocosmétique. Des conseillers en beauté accueillent le client et l’orientent au mieux dans le choix des produits. Du matériel d’auto-mesure (lecteur de glycémie, balance, tensiomètre…) est également mis à la disposition pour surveiller de près la santé. En plus de fabriquer des médicaments, il  accompagne, dans le cadre de leurs stages professionnels, des étudiants doctorants des universités de Ngaoundéré, de Buéa et de Douala.  De même que le  pharmacien y passe ses journées à expliquer aux jeunes stagiaires le processus de fabrication des médicaments : Pesage du principe actif en poudre, mélange aux excipients, séchage de la poudre destinée aux formes solides (pour les comprimés uniquement : compression, enrobage, dragéification.) et conditionnement secondaire  c’est-à-dire  mise en boîte, collage des vignettes, etc.
 CH

One thought on “Les Laboratoires Phytorica, au service des plantes médicinales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

logo_Bellomar_learning

Comment produire du Yaourt pour toute la famille ? Votre guide complet et gratuit.

Ne ratez aucune actualité de Bellomar Learning et ses promotions.

Vous pouvez consultez votre messagerie pour le télécharger