Environnement : Douala, cimetière des déchets de téléphones mobiles

par | Fév 13, 2020 | Développement durable | 0 commentaires

 52 998,73 kg de déchets de téléphones mobiles ont été collectés entre 2016 et 2019. Le Cameroun n’est plus seulement la gigantesque poubelle des ordures ménagères. Il  est devenu aussi un réservoir des déchets électroniques. Les téléphones mobiles gâtés, les cartes mères et les vieux ordinateurs sont rejetés dans l’environnement ou brûler comme le font certains réparateurs. Ces produits chimiques peuvent alors potentiellement créer des problèmes de santé. Tels que l’insuffisance respiratoire, le cancer, les problèmes de reproduction, etc.

Quantité en hausse

Selon un récent rapport de la Fondation camerounaise de la terre vivante (FCTV), la situation s’est aggravée. Entre  2016 et 2019, la quantité de déchets de téléphones mobiles collectés ne cesse d’augmenter. Au total, 52 998,73 kg de déchets de téléphones mobiles ont été collectés en trois ans. Dans les détails, 12 137,50 kg de déchets de téléphones mobile collectés en 2016 ; 12 213,74 kg l’année suivante. 13 708,89 kg collectés en 2018 et 14 938,6 kg en 2019. S’agissant des cartes électroniques des ordinateurs portables, 12 970,25 Kg ont été collectés depuis 2018. En somme, 65.968,98Kg de tous les déchets électroniques ont été collectés. Notamment les cartes électroniques des autres appareils électroniques et les téléphones mobiles.

50 980 tonnes rapatriés en FranceActuellement, le Cameroun n’a pas les moyens financiers. Ni la technologie nécessaire pour recycler localement  les déchets issus des terminaux mobiles et leurs accessoires. « Nous avons déjà faire trois exportations des déchets. En totale nous avons faire rapatriés en France 50 980 tonnes », explique Gilles Azemazi, Chef d’atelier à FCTV.

Christian Happi

Joindre notre accadémie

Notre centre virtuelle offre divers services ou produits qui certainement apporteront un plus dans votre vie….

Il convient de faire une visite, questions d’en savoir plus et souscrire à au moins un afin d’en faire partir de l’aventure.

By groupebellomar

Des articles semblables

0 Comments

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *