Collecte des déchets plastiques, une niche d’emplois

Ecrit par groupebellomar

Le avril 3, 2018

Une formation en ligne intitulée « commercialisation déchets plastiques » vient d’être mise sur pied par la plateforme Bellomar Learning afin  d’offrir aux personnes en chômage une opportunité d’emplois.

Se faire de l’argent en collectant des déchets plastiques qui jonchent nos rues. Voilà l’objectif de la formation à distance que  Bellomar Learning, une plateforme web multifonctionnelle de formation vient de mettre en ligne. Une opportunité réelle pour mener à bien un projet de collecte et de commercialisation de déchets plastiques pour des personnes en panne de projet de vie.

Ce cours, intitulé « commercialisation déchets plastiques », est gratuit et dure moins d’un mois. Il destiné à un large public dont les étudiants en cours de formation dans les filières en lien avec l’environnement, le développement durable, la qualité-Hygiène-Sécurité- Environnement, les personnes en panne de projet générateur de revenus et désireux de contribuer à la protection de l’environnement…  Toutes ces personnes vont non seulement sortir de l’oisiveté mais aussi, bénéficier du savoir-faire des experts du monde entier :Adeline Bossu, Enseignante en gestion des Systèmes d’information ; Lucien Valery Yoppa, Consultant en gestion des déchets ; Eric Colince Mengaptche, Directeur des Ets PROCIRE Cameroun (structure de communication visuelle)… « La question des déchets plastiques est un problème qui se pose tant au niveau local que global. En effet, leur production sans cesse croissante est l’un des traits caractéristiques de l’évolution de nos sociétés. Ces déchets se diversifient, s’amplifient à cause de la croissance démographique, de l’urbanisation non maitrisée, de la modernisation du mode de vie lié au développement industriel et de la technologie de consommation », explique Martial Oden Bella, formateur.

En effet, les entreprises de production des plastiques utilitaires (emballages, bouteilles et flacons), du textile, de l’agroalimentaire, et autres font face à un coût élevé de la matière première et leur rareté. Du coup, elles se tournent de plus en plus vers une matière première de seconde génération constituée de déchets plastiques. Ceci dans le but de réduire leurs coûts de production, créant de ce fait une opportunité d’affaire pour des personnes vivantes dans des endroits envahis d’immondices de plastiques et qui ont pour souci de gagner de l’argent en gardant leur milieu propre.

CH

Vous pourriez aussi aimer…

6
Laisser un commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
bella martialToko martinepasi brice NGNINTENG TONDJISerge MBIDA Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Toko martine
Invité
Toko martine

Bonjour,
Je suis intéressée par la formation . Je suis au Cameroun , Douala. Comment je m y prend pour y participer.
Merci

pasi brice NGNINTENG TONDJI
Invité
ngninteng tondji passi brice

je suis vraiment interessé par cette formation. c’est deja plus d’un an que je nourri de faire une activité dans ce sens sans businness model solide.
merci pour la formation et bien vouloir m’associer a la liste des participants.
salutations distinguées

Serge MBIDA
Invité
Serge MBIDA

je suis intéressé par la formation