Cameroun Innovation : Un ingénieur invente un bac aquacole à base de bouteilles plastiques

Ecrit par groupebellomar

Le août 7, 2020
Biloa Bidjanga Jean-Yves

Baptisé Bottle Tank, cette invention a, la particularité d’avoir une armature essentiellement constituée de bouteilles plastiques PET. 

Au Cameroun, un Ingénieur halieute de 31 ans a inventé un bac aquacole dont l’armature est fait principalement de bouteilles plastiques en polyéthylène téréphtalate (PET), étanchéifiée avec une bâche adaptée.

Baptisé Bottle Tank, ce  bac aquacole a la particularité d’avoir une armature essentiellement constituée de bouteilles plastiques PET.  Le procé de fabrication de cette armature s’inscrit parfaitement dans le cadre de la protection de l’environnement. Mais aussi, de la lutte contre l’insalubrité urbaine et périurbaine et de l’économie circulaire.

Process de fabrication

« Pour concevoir notre armature, nous récupérons des bouteilles plastiques qui jonchent non seulement les rues, les drains mais également les décharges sauvages et les cours d’eau qui en sont les principaux réceptacles », explique Biloa Bidjanga Jean-Yves, son inventeur.

Dans le même ordre d’idée,  poursuit-il, nous collaborons avec des déchetteries. Des collecteurs de déchets indépendants avec qui nous avons créé une véritable économie autour de ce type déchet.  En somme,  l’ingénieur  récupère un déchet, source de pollution et de désagréments divers pour en faire un produit  économiquement viable. Voire compétitif et surtout écoresponsable.

Le prototype

Le prix d’achat d’un bac de forme carrée ou rectangulaire (conception et livraison) varie en fonction de la contenance : 45 000 FCFA pour 1000 litres, 75 000 FCFA pour 2000 litres et 140 000 FCFA pour 5000 litres.

Quoique beaucoup reste à faire, les avancées jusqu’ici sont assez satisfaisantes. Partis d’un prototype expérimental il y a cinq mois, Biloa Bidjanga Jean-Yves  et son équipe sont  aujourd’hui à cinq bacs de forme carrée ou rectangulaire et de capacité.

L’apport de Bellomar Learning

« Nous expérimentons également la forme circulaire (qui offre un meilleur rendu hydraulique notamment en terme d’oxygénation et d’auto nettoyage du milieu d’élevage piscicole) que entendons proposer ultérieurement à nos clients et prospects après amélioration et validation. »  Susurre l’ingénieur, très satisfait du travail accompli.

Biloa Bidjanga Jean-Yves est un produit de l’institut des sciences halieutiques de l’université de Douala à Yabassi. L’idée de fabriquer un bac aquacole germe de son esprit à la fin de ces études en 2014. Mais, il abandonne son projet faute de connaissances sur la matière plastique.

En 2016 soit deux après l’abandon de son idée, le jeune ingénieur tombe sur une offre de formation gratuite en ligne portée par Bellomar Learning. Le cours portait sur la commercialisation et la valorisation des déchets plastiques.

Sans hésiter, Biloa Bidjanga s’inscrit à cette formation qui le permettra d’être suffisamment outillé sur les opportunités qu’offrent valorisation des déchets plastiques au plan technique et économique. « Grace à cette formation, j’ai pu finaliser mon concept et en février 2020, j’ai réalisé le premier prototype expérimental que j’ai soumis à un cycle de grossissement test de 50 silures. Le test a été concluant et m’a également permis d’améliorer le produit », témoigne-t-il.

Christian Happi

Vous pourriez aussi aimer…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *