Accès à l’emploi: Les personnes handicapées militent pour réduire les inégalités

Accès à l’emploi:  Les personnes handicapées militent pour réduire les inégalités

L’Association pour le développement de l’entrepreneuriat des personnes handicapées a organisé le 07 avril 2018 à Douala un atelier en vue de susciter l’intérêt des pouvoirs publics pour la prise en compte de cette frange de la population.

 L’accès à l’emploi est reconnu comme un droit fondamental. Cependant, au Cameroun, comme dans de nombreux pays africain, les personnes handicapées ont trop peu accès aux opportunités d’emploi.  Des chiffres communiqués par le Programme des nations unies pour le développement(PNUD) parlent de 90%  de cette frange de la population sans emploi en 2014. Pour pallier une telle situation, l’Association pour le développement de l’entrepreneuriat des personnes handicapées (Adephan) a organisé le 07 avril 2018 à Douala un atelier sur l’employabilité des personnes en situation de handicap.

 Si cette rencontre avait pour but de susciter l’intérêt du patronat et des pouvoirs publics pour la prise en compte de cette frange de la population, elle a également permis de passer en revue les obstacles  qui freinent l’intégration professionnelle des personnes handicapées. Bossu et atteint de nanisme, Olivier Wamba a fait le récit de la discrimination négative dont il a été victime. Après avoir postulé à un emploi, et ayant le profil recherché, ce dernier a été convoqué pour un entretien d’embauche. « L’entreprise se demandait chaque fois si c’était bien moi qui avait postulé », avait-il souligné.

Au terme des travaux,  quelques recommandations ont été formulées à savoir : Prendre en compte la marge de 10%  réservé aux personnes en situation de handicap de l’effectif salarié dans les recrutements ; suggérer aux entreprises à travers le Groupement inter-patronal du Cameroun ( Gicam) de proposer au gouvernement une véritable politique d’accompagnement et d’insertion socioprofessionnelle de la personne vivant avec un handicap ; les entreprises doivent aménager les postes au profil du demandeur d’emploi ayant un handicap afin que celui-ci puisse valoriser plus efficacement son savoir-faire sans toutefois s’appesantir sur son handicap…

CH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *